Review : My lesbian experience with loneliness

my lesbian experience _ strip.jpgCe titre me faisait envie depuis un moment et dès que j’ai appris qu’il était sorti, je l’ai commandé. Au vu du titre et des extraits que j’avais put lire sur le net, je m’attendais à une lecture amusante voir un peu gênante sur les mœurs et fantasmes des fujoshi. Je savais que le titre traitait aussi de la dépression – c’est une œuvre autobiographique – mais je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi dur et trash dès les 1eres pages.

Les détails cru et difficiles contrastent violemment avec le ton plutôt léger de la narration et le dessin naïf et mignon. J’ai vite compris que le titre était presque mensonger – presque – tant il donne une image différente du propos de l’œuvre. Le titre ne traite pas spécialement de la découverte de l’attirance homosexuelle pas plus que des fujoshis. C’est un titre qui parle principalement de dépression, d’automutilation, de maltraitance affective et de problèmes mentaux.

lesbian03.jpg

La claque a été violente, d’autant plus que certains de ses thèmes font échos à mon propre passif, mais j’ai dévorée l’œuvre d’une traite, envoutée par ma lecture. J’aime beaucoup le trait simple et expressif de l’auteur et je voulais savoir ou son cheminement personnel allait la mener.

J’ai été particulièrement marquée par la manière dont l’autrice parle de ses parents. On sent que leur comportement l’a beaucoup fait souffrir mais elle amenuise beaucoup cette dimension la, par pudeur ou parce qu’elle sait qu’ils liront potentiellement son titre ? J’ai le sentiment qu’elle aurait put en dire beaucoup plus à ce propos mais qu’elle s’est retenue.

lesbian04.png

J’ai beaucoup apprécié ce titre et je le recommande chaudement, mais avec un gros warning sur la dureté du propos. Si on commence la lecture en ayant conscience qu’il ne s’agit pas d’un titre comique, je pense que la claque est moins violente. Dans tous les cas la portée LGBT+ de ce titre est loin d’être le sujet principal même si la « lesbian expérience » est le point culminant de la narration et du chemin personnel du personnage. C’est avant tout une œuvre qui traite de problèmes mentaux et des difficultés que l’on peut rencontrer en entrant dans l’age adulte (ou en ne parvenant pas à y entrer).

 

Mais du coup je reste sur ma faim pour une œuvre parlant de fujoshi et d’homosexualité ah ah. J’ai connu beaucoup de fan de yaoi qui se sont à terme révélées homosexuelles ou bisexuelles, et je serait très curieuse de lire plus de témoignages à ce sujet. Pendant longtemps j’ai cru que « j’étais devenue lesbienne parce que j’avais lu des yaoi » alors que ces lectures m’ont juste fait réaliser quelque chose et n’ont rien déclenchées en soi. J’aimerais lire des témoignages à ce sujet. Il y a aussi toute une dimension paradoxale dans la fan de yaoi lesbienne qui construit son imaginaire érotique sur des visions fantasmées de couple d’homme aux interactions sublimées. Bref, c’est ce sur quoi je pensait lire au début, et du coup je suis un peu frustrée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s