Dans ma bulle – Un quotidien différent

Une petite vidéo tournée très rapidement dans un état de fatigue assez avancée (d’où ma diction parfois un peu laborieuse).

En montant ma vidéo je me suis fait la réflexion que ma comparaison avec l’oiseau n’était peut-être pas très claire ? Mais en gros quand je dit à une personne valide « Pour un oiseau, tu es limité et donc handicapé parce que tu ne peux pas faire ce que lui peux faire », c’est pour amener la personne à se dire « oui bien sur, mais je n’ai pas d’ailes, évidemment que je ne peux pas voler. Cette situation est la mienne depuis toujours, je n’ai jamais songé à être autrement » et faire la comparaison avec une situation de limitation / handicap ou on va se faire la même réflexion. Oui, je ne peux pas courir, marcher longtemps etc, mais c’est mon quotidien, c’est comme ça c’est tout. Bien sur dans le cadre dans handicap acquis, il y a une phase de deuil de la santé avant d’être dans l’acceptation de son état. Mais une fois cela fait, et bien, on est comme on est, voila tout.

Ça n’avance à rien d’imaginer une autre situation, par contre on peut modifier son environnement, et attendre de la société qu’elle s’adapte aux spécificité de chacun. Sur certains points c’est fait, par exemple aujourd’hui les normes de constructions d’appartements sont de telles sortes que les portes doivent être suffisamment larges pour laisser passer un fauteuil roulant. Mais sur beaucoup d’autres points, c’est pas encore ça hélas… Et très souvent on veut gommer ou « réparer » la différence de l’autre pour le mettre au même niveau de « norme » que les personnes valides. Mais est-ce vraiment nécessaire ? Plutôt que d’essayer de « réparer » les personnes en situation de handicap, on pourrait pas travailler à construire un monde pensé pour tous dans nos spécificités et nos différences ?

Si vous ne vous étiez jamais fait ces réflexions j’espère que cette vidéo aura (un peu) changé votre regard sur le handicap et fait réfléchir au validisme.

Publicités

Dans ma tête – 25 novembre 2017

Réactions à chaud après l’action menée par le planning familial du Loiret à l’occasion de la journée de sensibilisation sur les violences faites aux femmes, ou j’étais présente en tant que vidéaste.

Petit bilan douleurs après une nuit de repos, j’ai surtout une grosse douleur à l’épaule gauche, aka le bras qui tenais le micro et que je tendais le plus loin possible pour bien capter les voix des gens interviewé ^^; Je la sentais venir celle la !

Je pense qu’aujourd’hui ça va surtout être repos et dessin pour finir de digérer la journée d’hier, de plus j’attends lundi pour récupérer les rushs de Paul pour mon montage (cela dit je peux déjà lancer quelques compilations de son et commencer à trier mes rushs… Huuuuum )

Tatouage & fibromyalgie

On sent que c’est les vacances pour moi vu le rythme des vidéos hein ?

Cette vidéo fait suite à la vidéo interview avec Wizp. De base je n’avais prévue qu’une seule vidéo globale mais au final ça fonctionnait mieux comme ça.

Dans cette vidéo je mentionne la chaîne « Vivre avec » et plus particulièrement sa vidéo « le souvenir de la douleur »

J’utilise également le terme « spoonie » qui vient de la théorie des cuillères souvent utilisée pour décrire la condition de malade chronique. Pour illustrer une autre vidéo de Vivre avec : La théorie des cuillères

Ma fibromyalgie

J’avais un texte tout prêt qui n’attendait que d’être enregistré et tourné pour faire une vidéo plus carrée que celle-ci, mais au final j’ai été motivée par le tag de Margot de la chaine youtube « Vivre Avec ». Conceptuellement je voudrais faire plus souvent des vidéos en face cam comme celle la.

Je suis assez embarrassée car je trouve cette vidéo assez déprimante au final, donc si vous avez pas le moral ne la regardez pas. 2 post d’affilé sur le sujet, argh. Mais bon au moins c’est sorti.

Petit fail technique entre la lumière qui éclaire trop et la focale de l’appareil que j’ai mise en manuelle et que j’aurais du laisser en automatique XD; Mais c’est comme ça qu’on apprend !

Lire la suite